Voilà un peu plus d’un mois que je suis à Medellín, et ça faisait quand même un petit moment (plusieurs semaines pour tout vous dire) que je songeais à aller à Santa Fé située à 80 kilomètres d’ici.

Un matin, je me suis levée, et comme tous les autres, je vais sur le balcon de l’appartement contempler la vue, « prendre le poul » de la journée qui s’annonce. Il fait super beau et je me suis dit « et si j’allais à Santa Fé aujourd’hui ? ». 1h30 plus tard, me voici au terminal Del Norte. Billet de bus dans la main, let’s go!

La route qui m’emmène à destination est très belle. Elle monte jusqu’au fameux Tunnel del occidente puis descends. Depuis la fenêtre, assise, je contemple le paysage défiler sous mes yeux. Si à Medellín, j’ai l’impression d’être une ville « enfermée » à cause des montagnes environnantes, en dehors c’est un autre monde : des montagnes, collines qui s’étendent à perte de vue et surtout beaucoup de vert.

Santa Fé, aussi connue sous le nom de Santa Fé de Antioquia, fût jadis la capitale de la région d’Antioqua jusqu’en 1826 avant qu’elle ne soit attribuée à Medellín.

Ici, changement de températures : si à Medellín, il ne fait pas trop chaud, ici c’est tout le contraire et on m’avait déjà prévenue.

Santa Fé est une charmante petite ville coloniale aux rues pavées, murs blancs avec une touche de couleur, églises. Il est bon de s’y aventurer à pied.

Après un déjeuner copieux (vous ai-je dit que le plat typique de la région Bandeja paisa cale bien ?), direction le musée de Juan del Corral qui permet d’en savoir davantage sur le passé de la région. De plus, il est localisé dans une maison coloniale ce qui donne du beaucoup de charme à la visite.

À 5 kilomètres au nord (accessible en tuk tuk) se trouve le pont suspendu d’occident, une œuvre de José Maria Villa (qui a également contribué à la construction du pont de Brooklyn à New York). Il n’y a qu’une voie et les voitures du sens inverse attendent chacune leur tour avant de passer. Tandis que nous les visiteurs, pouvons la traverser à pied et admirer la vue sur le Rio Cauca.

On peut y rester plusieurs jours, pour ma part un après-midi fut largement suffisant.

Auteur

Laisser un commentaire