À un moment donné pendant un voyage à long cours, il arrive que l’on n’ai plus aucune motivation (vous l’aurez compris, tout n’est pas rose). Envie de rien faire, se poser pour de bon (comprendre quelques jours). Voilà ce qui m’a emmené sur l’île de Pulau Pangkor.

Dans la rue près de la plage, j’assiste à un spectacle assez étonnant : des hornbills, oiseaux assez étranges ; et singes s’empressent de manger tout ce qu »ils trouvent sur leur passage, que ce soit sur les tables ou dans les poubelles, qu’ils n’hésitent pas à dévaliser. Certains habitants étaient même armés de lance pierres ! Très drôle.

J’ai fait la connaissance de Nam, un indonésien travaillant à l’hôtel. Quand on se quitte, il me lance un timide « merci » en langue des signes à cause de mes mercis tant répétés.

Pulau Pangkor est beaucoup moins touristique que Pulau Langkawi et convient pas mal aux routards et surtout si vous êtes un grand fan de poisson frais. Vous serez servis ! Pour s’y rendre de Ipoh (une ville sans grand intérêt à mon avis), on prend un bus jusqu’à Lumut, puis le ferry.

Nous somme en basse saison et il y a très peu de touristes. Il est tout à fait possible de négocier le prix des chambres.

Pas envie de louer un scooter pour découvrir les environs, je me suis juste contenté de faire des aller-retour entre l’hôtel et la plage de Coral Bay. C’est le grand calme et super agréable. En face de la plage se trouve l’île de Giam, on y va en bateau, kayak ou tout simplement à la nage !

Auteur

Commentaires

Répondre à Toothbrush Annuler la réponse.