Arrivées en pleine nuit à Kalaw, c’est un froid, non pas glacial, mais un froid qui nous a accueilli à bras ouvert. Nous sommes descendues du bus irritées après avoir bataillé pour nous faire comprendre. Le bus s’arrête au milieu de nulle part, ne nous savons pas dans quelle ville nous sommes, et les gens ne sont pas en mesure de nous répondre car on ne se comprends pas. La Birmanie est le seul pays d’Asie où je rencontre des problèmes de communication, les gens ne sont pas très réceptifs aux signes, mimes…

La ville est franchement bien déserte, les voyageurs descendus ont déjà repéré leurs endroits pour dormir. Nous avions repéré un premier hotel auquel nous nous dirigeons. Tout le monde dort, y compris le personnel de l’hotel. La gérante pas très réveillée nous montre une première chambre, puis une seconde, mais nous ne sommes pas convaincues. Nous allons dans un autre hotel pas très loin et on pose nos affaires pour 2 nuits.

Au petit matin, je découvre une bourgade vraiment très sympathique. Une petite ville sans prétention avec une atmosphère particulière. C’est vraiment agréable de s’y promener. Nous n’avions que deux idées en tête :  faire une promenade dans les environs et trouver des billets de bus pour Inlé. Kalaw est le point de départ pour faire des trek de plusieurs jours à destination d’Inlé. D’ailleurs la chaleur est beaucoup moins étouffante qu’à Bagan. Nous nous promenons au marché.

DSC_2120 DSC_2122 DSC_2128 DSC_2131 DSC_2129DSC_2145

Nous avons sympathisé avec un vendeur tenant un stand de longyi, le vêtement phare de Birmanie. Il est porté par les hommes comme par les femmes. C’est une étoffe rectangulaire d’environ 2 mètres de longueur. Quadrillé et de couleur discrète pour les hommes, uni ou avec des fleurs et couleurs vives pour les femmes, il a été importé d’Inde du sud au 19 ème siècle. Celui des hommes s’appelle le pasoe, ils l’attachent sur le devant, et celui des femmes, le htamein se noue sur le côté. Le vendeur nous a d’ailleurs fait une démonstration.

DSC_2136 DSC_2133

Nous avons continué notre ballade en faisant une petite randonnée dans les environs. Il y a beaucoup de jolies et grandes maisons. Pour terminer la ballade, nous avons visité la pagode Hnee. Sa particularité : un Bouddha en bambou laqué. Rien d’exceptionnel, on a eu notre dose de temples, pagodes…

DSC_2157 DSC_2160 DSC_2161 DSC_2164 DSC_2167

Acheter un billet de bus s’est avéré plus compliqué que prévu. Nous avions du mal à trouver l’endroit après moult indications des habitants. Je ne sais comment, je me suis retrouvée dans un petit magasin de téléphones mobiles. Le personnel travaillant est plutôt jeune. On m’explique que je ne trouverais pas car c’est compliqué. Je deviens méfiante, et cela se voit. Une fille me propose de m’y emmener en scooter et me rassure que je n’aurais rien à débourser. J’apprécie sa franchise.

Le must du must c’est notre passage dans un restaurant népalais l’Everest Nepali. On s’est bien régalé, et nos ventres étant bien contents surtout après des débuts difficile.

Auteur

Commentaire

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.