La région d’Angkor qui fut jadis l’Empire Khmer, est réputée pour les plus beaux temples du pays.

La majorité des touristes viennent à Siem Reap pour 3 jours, j’ai choisi de rester une bonne semaine. Et c’était une semaine assez sportive : j’ai loué une bicyclette pour 6 jours (2$/jour), en moyenne 25 km/jour pour visiter les temples (pour un total de 13 temples en 3 jours), visite d’un village flottant. Je ne vous cache pas que je n’en pouvais plus par la suite, mes fesses s’en souviendront.

Pour visiter Angkor, il faut se procurer d’un pass d’une journée (20$), 3 jours (40$), ou une semaine (60$). Au choix.

Visite des temples d’Angkor

Avant de commencer la visite de ceux-ci, je vais à Chong Khnea, village flottant sur le lac Tonlé Sap situé à environ 13km de Siem Reap. La route que j’emprunte n’est pas bitumée mais très poussiéreuse et en travaux. Grosse déception en arrivant sur le village : victime du succès du tourisme, il faut payer l’entrée. Quoi ?! Non, non je ne paierais pas. Je fais demi tour, heureusement que le paysage environnant en valait le détour.

Dès le lendemain, j’entame un marathon de 3 jours pour visiter un maximum de temples à vélo. Je commence par les temples pré-Angkorien de Roluos :

Preah Ko
Preah Ko

Bakong
Bakong

Lolei
Lolei

Puis ceux du Baray oriental :

Pre Rup 
Pre Rup

Banteay KdeiBanteah Kdei

Ta Prhom
Ta Phrom Ta Phrom-2

Preah Khan Preah Khan

Ensuite ceux d’Angkor Thom avec :

Le mythique Bayon Bayon-1

Bayon-1

LA Terrasse des Eléphants

Le giganstesque Angkor Vat
angkor-wat-2 



 

En selle à Battambang !

Je quitte Siem Reap pour Battambang où c’est beaucoup plus calme et on est loin des « harcèlements » genre « tuk tuk madam ? ». En faisant une ballade en ville à la recherche du restaurant qui propose des cours de cuisine, je rencontre un Coréen Mike (vous l’aurez compris, j’ai finalement abandonné les cours de cuisine). On se donne rendez-vous le lendemain matin pour aller faire du bamboo train en pleine campagne autour des rizières. C’est un ancien chemin de fer qui transportait des marchandises. Quand on se retrouve face à face avec un bamboo train venant du sens inverse, c’est celui qui est le moins chargé doit se démonter, et hop ! On reprends la route. Le trajet dure une vingtaine de minutes.

Nous rencontrons ensuite des enfants qui se proposent de nous faire visiter le coin.

On continue notre chemin en faisant 30 km à vélo avec pour visiter un temple en haut d’une montagne réputé pour les tortures par les Khmer rouges.

Après toutes ces journées sportives, je décide d’aller me faire masser par des aveugles. Cette rencontre, je m’en souviendrais toute ma vie. Essayer de communiquer avec une personne qui ne voit pas les signes avec l’intermédiaire d’une personne qui tentait de traduire, sous les regards ébahis des touristes. Par contre, ce massage… il m’a tellement démontée… J’ai jamais eu autant mal (et des bleus !). La puissance de leurs mains je vous dis… Et je vous aurais prévenu !

Auteur

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.